Delany Luh, victime d’agression sexuelle dans un vol

Delany Luh, victime d’agression sexuelle dans un vol

juillet 25, 2018 0 Par Exclusif People

À un moment donné, dit Delany Luh, elle s’est endormie et s’est réveillée en constatant que son voisin de siège en état d’ébriété avait mis ses mains sur son leggings. La fondatrice de marque de mode précise que les membres de l’équipage de l’avion avait négligé son cas. Elle a tweeté parlant de cette histoire où elle s’est réveillée après avoir été agressée sexuellement pendant son vol de Chicago à Los Angeles le mois dernier.

Le déroulement de l’incident

Luh a écrit que lors d’un vol du 16 juin entre Chicago et Los Angeles, elle était assise entre deux hommes. À un moment donné, elle s’est endormie et s’est réveillée en constatant que son voisin en état d’ivresse la caressait les jambes.


Dans un état de panique, elle a commencé à pleurer pour attirer l’attention des agents de bord. Une fois qu’elle s’est calmé, les agents lui ont assigné à un autre siège pour les 2 heures restantes du voyage et lui ont dit qu’ils s’occuperaient de la situation une fois arrivée à l’aéroport.

On a fait croire à la femme qu’une fois l’avion atterri, elle serait escortée hors de l’avion et que l’homme identifié « Will » serait arrêté. Malheureusement, ce n’était pas le cas, et Luh a appris que l’homme qui l’aurait agressée sexuellement avait quitté l’aéroport.

Elle affirme que Delta lui a émis un bon de voyage de 172 €, qui ne couvrait même pas le coût de son vol. Puis, lorsque les agents de police de Los Angeles étaient arrivés, ils lui ont dit que le Delta n’avait pas suivi le protocole.

La décision de Delany Luh

La femme encourage les autres à se lever et à se défendre si jamais ils sont agressés sexuellement. Elle croit que si elle avait exprimé ses préoccupations plus ouvertement, la situation se serait alors terminée différemment.

Elle a émis un message avec le hashtag #MeToo pour inciter les gens à ne pas se laisser contrôler par la société et la peur.

La décision de la compagne aérienne Delta

Luh, les représentants de Delta et la police de Los Angeles n’ont pas répondu aux demandes de commentaires des journalistes. Samedi, la compagnie aérienne a tweetté des excuses et a demandé à la femme de leur envoyer un message direct dans l’espoir de rendre justice.

Le porte-parole de Delta, Trebor Banstetter, a également déclaré à la station d’information locale que les événements racontés par Luh étaient « inacceptables ». Ils ont ajouté que peu après l’atterrissage de l’avion, ils ont signalé l’incident à la police locale et fédérale. Puis, ils ont contacté Mme Luh pour avoir plus d’informations sur l’incident.

Selon des statistiques récentes publiées par le FBI, les cas signalés d’agressions sexuelles dans les avions sont en hausse. Selon CNN, le FBI a déclaré qu’entre 2014 et 2017, ces incidents ont augmenté de 66 %. Brian Nadeau, agent spécial adjoint à la division du FBI de Baltimore, a dit qu’il s’agit probablement d’une évaluation non officielle, étant donné que de nombreuses victimes ne signalent pas ce genre d’incidents.