Coronavirus 2019-nCoV : tout ce qu’il y a à savoir sur ce virus inquiétant

Coronavirus 2019-nCoV : tout ce qu’il y a à savoir sur ce virus inquiétant

février 3, 2020 0 Par Barbara

Il faut dire que le début de cette année 2020 a été quelque peu mouvementé. En effet, sans parler de la possible 3ème Guerre Mondiale faisant face les Etats-Unis et l’Iran, une nouvelle plus inquiétante a fait trembler le monde entier et c’est principalement l’apparition d’un virus inconnu qui a déjà fait des centaines de victimes en Chine et des milliers de malades à travers le monde.

Plus connu comme étant le Coronavirus 2019-nCoV, ce virus pathogène est particulièrement inquiétant et d’après les spécialistes, les risques qu’il se propage à travers le monde sont assez grands.

Pour voir ce qu’il en est vraiment, découvrons tout ce qu’il y a à savoir sur ce virus.

Coronavirus 2019-nCoV : d’où vient-il ?

Ce nouveau virus a été essentiellement découvert à Wuhan en Chine, qui abrite pas moins de 11 millions d’habitants. Il est parti d’un marché de cette ville où il est fréquent que des animaux sauvages sont vendus pour la consommation et d’après les dires, la source du virus viendrait de ces derniers, notamment des chauves-souris.

Eh oui, ces dernières sont connues pour être la cause des propagations de nombreuses maladies, notamment le SRAS, qui est une maladie assez proche de ce que le Coronavirus 2019-nCoV provoque.

Coronavirus 2019-nCoV : de nombreux pays commencent à être touchés

Même si des mesures préventives ont été prises pour limiter au maximum la propagation de ce virus, de plus en plus de pays commencent à être touchés et c’est ce que redoute principalement l’OMS, car si jamais, il devient incontrôlable, il est clair que le monde ne va pas s’en remettre, surtout en ce qui concerne les pays en voie de développement.

Coronavirus 2019-nCoV : quelle est sa dangerosité ?

Estimé à 3 %, le taux de mortalité de ce virus est actuellement assez bas surtout si on le compare avec le SRAS-Cov, qui est également un coronavirus apparu en Chine dans les années 2002-2003 et qui a provoqué le décès de 774 personnes.

De ce fait, sur le plan épidémiologique, le 2019-nCoV n’est pas encore à un stade élevé et est moins virulent que son prédécesseur. Toutefois, il est plus contagieux et peut même muter ce qui va essentiellement renforcer sa capacité de propagation.

Jusqu’à présent, ce nouveau virus a tué 361 personnes en Chine et une personne aux Philippines, mais a également infecté par moins de 17480 gens à travers le monde.

Toutefois, d’après les informations recueillies, des personnes infectées ont pu guérir, ce qui semble être une bonne nouvelle et qui fait descendre un peu la tension et l’inquiétude. Tout de même, il est encore trop tôt pour crier victoire, car les risques ne sont pas encore éliminés, ce qui fait que c’est un sujet qu’il faut suivre de près.