La séparation familiale aux Etats-Unis

La séparation familiale aux Etats-Unis

juin 26, 2018 0 Par Barbara

Fondamentalement, les familles fuyant la violence, le viol et le meurtre dans leur pays d’origine traversaient les États-Unis pour demander un lieu de refuge, ce qui n’est pas légal. Mais en raison de la nouvelle politique d’immigration “tolérance zéro” de l’administration Trump, les parents sont maintenant poursuivis pour avoir franchi la frontière, et plus de 2 300 enfants leur ont été enlevés. Ce sont les principales causes de la séparation familiale.

Où sont les enfants ?

Les enfants ont été transférés dans des abris, y compris des tentes, de vieux entrepôts et d’anciens magasins à grande surface. Il n’y a pas de plan pour réunir les familles. Beaucoup, y compris l’ONU, appellent la nouvelle politique comme étant “immorale” et “inhumaine”.

Ce qui se passe maintenant

Trump a signé un décret visant à mettre fin à sa politique de séparation des familles à la frontière. Bien que cela semble être une bonne nouvelle, il y a au moins deux raisons majeures pour lesquelles son décret n’est pas une vraie solution.

1. Il ne réunit pas les milliers de familles déjà séparées.

Bien que les nouvelles familles puissent rester ensemble, aucun plan n’a été mis en place pour réunir les milliers de familles qui ont déjà été séparées de force. Ils ne font pas l’objet d’une clause de droits acquis par décret. Cela signifie que plus de 2 300 enfants sont encore séparés de leurs parents et ne peuvent être réunis avant des mois ou des années. Des avocats affirment qu’aucun protocole n’a été mis en place pour garder les familles en contact. Anthony D. Romero, directeur exécutif déclare que cette crise ne s’atténuera pas tant que chaque enfant n’aura pas retrouvé ses parents. Et le New York Magazine a déclaré que sans un processus clair, il est possible que certains de ces enfants et parents ne se reverront plus jamais .

2. Elle favorise également l’emprisonnement indéfini des enfants et des familles.

Le plan de Trump maintiendrait les familles entrantes ensemble, mais sous la garde fédérale. En raison d’un décret de 1997 connu sous le nom d’établissement de Flores, les autorités de l’immigration ne peuvent maintenir les enfants en détention, même s’ils sont avec leurs parents, pendant plus de 20 jours. Mais le décret exécutif de Trump stipule que les enfants et leur famille peuvent être détenus indéfiniment, sans application régulière de la loi.

Ce que les experts en pensent

Ce décret remplace une crise par une autre : les enfants n’ont rien à faire en prison, même avec leurs parents, quelles que soient les circonstances. Un porte-parole de l’organisme juridique de l’Arizona estime que l’incarcération familiale n’est pas une alternative raisonnable à la séparation familiale. L’expérience de la prison est traumatisante, et d’innombrables experts en protection de l’enfance se sont prononcés contre la détention familiale. Il est également extrêmement difficile pour les familles détenues d’avoir accès aux ressources dont elles ont besoin pour défendre leur cause.

Kevin Appleby, Directeur principal du Centre d’études sur les migrations de New York explique que la meilleure solution serait de libérer les familles pour les parrainer ou les placer dans des alternatives communautaires aux programmes de détention, qui sont moins coûteux et beaucoup plus humains.