Investiture de Joe Biden : quelques points sur cette cérémonie assez particulière

Investiture de Joe Biden : quelques points sur cette cérémonie assez particulière

janvier 22, 2021 0 Par Barbara

Ce mercredi, quand l’horloge a sonné midi, le mandat présidentiel de Donald Trump, un mandat tumultueux défini par le recul massif des droits civils, la transformation du système judiciaire fédéral et d’autres changements etc. a pris fin. Parallèlement, Joe Biden a prêté serment en tant que 46e président des États-Unis et, à ses côtés, Kamala Harris est devenue la première femme vice-présidente du pays.

Trump n’a pas assisté à la cérémonie

La cérémonie d’assermentation est destinée à marquer un transfert pacifique du pouvoir, que Trump a promis à contrecœur de respecter après l’insurrection du Capitole. Néanmoins, il n’a pas été présent – une décision prise par seulement trois autres présidents avant lui. En fait, Trump a déjà quitté la Maison Blanche. Un peu plus de 8 heures du matin, il est monté à bord d’un hélicoptère et s’est dirigé vers l’installation militaire Joint Base Andrews, où il a atterri pour faire de brèves remarques. Il a assuré à ses partisans qu’un jour, “nous reviendrons sous une certaine forme “, avant de se séparer, “ayez une bonne vie”. Puis, il est descendu sur scène pour chanter sa chanson de départ, “YMCA“.

Le vice-président de Trump, Mike Pence, n’a pas assisté à la “cérémonie” d’adieu de Trump. Au lieu de cela, son emploi du temps a montré qu’il a prévu d’être présent à l’inauguration de Biden, comme le sont la plupart des anciens présidents en vie et leurs épouses : Barack et Michelle Obama, George W. et Laura Bush, et Bill et Hillary Clinton.

Le rêve d’une justice pour tous ne sera plus différé : Biden

Joe Biden commence son premier discours en tant que président. Extraits :

“C’est le jour de l’Amérique, c’est le jour de la démocratie. Aujourd’hui, nous célébrons la cause de la démocratie. Nous avons appris que la démocratie est précieuse, elle a prévalu.

Je remercie mes prédécesseurs des deux partis. L’histoire américaine dépend de nous tous. Nous sommes des gens bien. Au fil des années, nous avons parcouru un long chemin, nous avons encore beaucoup à faire. Beaucoup de choses à réparer, beaucoup de choses à restaurer, beaucoup de choses à gagner. Le virus traque silencieusement le pays. Des millions d’emplois ont été perdus. Le rêve d’une justice pour tous ne sera plus différé.

Aujourd’hui, en ce jour de janvier, je suis ici pour rassembler le pays. Avec l’unité, nous pouvons faire de grandes choses, des choses importantes. Nous pouvons vaincre le virus mortel, rendre les soins de santé sûrs pour tous. Je sais que les forces du virus sont profondes et réelles. Les forces du racisme nous ont déchirés.

Nous pouvons nous traiter mutuellement avec dignité et respect. C’est notre moment historique et l’unité est la voie à suivre, et nous devons y faire face en tant qu’États-Unis d’Amérique. Alors aujourd’hui, prenons un nouveau départ. Commençons à nous respecter les uns les autres, à nous voir les uns les autres. Tout désaccord ne devrait pas être une cause de guerre”

Nous allons écrire une histoire américaine d’espoir, et non de peur“.

Biden signe des décrets et des actions présidentielles

Le nouveau président a signé une série d’actions exécutives, notamment des ordres visant à annuler les décisions prises en matière d’immigration, de changement climatique et de gestion de la pandémie COVID-19. Parmi les autres mesures que M. Biden a signé figurent des ordres visant à réintégrer les États-Unis dans l’accord de Paris sur le climat et dans l’Organisation mondiale de la santé.

Après la cérémonie de signature, M. Biden a fait prêter serment, au cours d’une cérémonie virtuelle, à un certain nombre de personnes nommées par le président, qui pourront commencer dès le premier jour de son mandat.