Interpellation musclée : de plus en plus fréquente en France

Interpellation musclée : de plus en plus fréquente en France

décembre 1, 2020 0 Par Barbara

Que s’est-il passé pour que la méthode d’interpellation devienne de plus en plus violente en France ? Pourquoi les forces de l’ordre agissent-ils ainsi face à des personnes qui ne méritent même pas la plupart du temps ce genre d’acte et de comportement ? Est-ce dans leur droit ou est-ce que c’est une nouvelle tendance qui s’est installée ?

Eh bien, pour répondre à cela, il faut savoir que les forces de l’ordre peuvent avoir le champ libre lorsqu’il s’agit de l’exercice de leurs fonctions. Eh oui, comme ils sont censés protéger les citoyens contre des individus potentiellement violents et dangereux, ils peuvent légalement recourir à la force physique, voire même à l’utilisation de techniques létales et ces, dans certaines situations jugées trop risquées.

Toutefois, un policier qui utilise la force alors que cela n’est pas nécessaire, ou qui utilise plus de force que nécessaire pour accomplir son travail, peut franchir la ligne des bonnes pratiques en ce qui concerne le fait d’interpeller un individu.

Malheureusement, on peut dire que dernièrement, ce genre de comportement est devenu assez fréquent chez les forces de l’ordre et que cela entraine surtout une perte de confiance, mais surtout l’indignation de la part des citoyens vis-à-vis de ces agents de confiance censés les protéger.

Interpellation musclée : quelles sont les causes de cet excès de violence chez les forces de l’ordre ?

Dans les pays où le taux de violences policières est élevé, il existe souvent une combinaison de facteurs, notamment des lois inadéquates, des discriminations raciales ou autres, l’insécurité ou les conflits et surtout une impunité bien ancrée. Les gouvernements qui bafouent régulièrement les droits de l’homme comme la liberté d’expression et qui interdisent les manifestations figurent également parmi ceux qui autorisent des réponses policières musclées afin de dissuader les citoyens.

Toutefois, si on prend en compte la situation en France, on peut donc dire que ce n’est certainement pas le cas et que les raisons qu’on a pu citer plus haut ne figurent pas parmi celles qui poussent certains policiers français à dévier de leur éthique.

Interpellation musclée : les cas se multiplient depuis quelques temps

Si les méthodes utilisées par les forces de l’ordre français sont si critiquées à l’heure actuelle, c’est que de plus en plus de cas ont commencé à alerter les gens.

En effet, que ce soit durant les contrôles de routine ou aussi pour maintenir l’ordre durant les manifestations publiques, on peut dire que les cas de violence entrepris par la police ou la gendarmerie se sont multipliés et ce, même pour des raisons insignifiantes, ce qui a donc provoqué la colère de nombreux gens.

Pour donner des exemples sur cela, il suffit juste de se rappeler des évènements qui se sont passés le 16 juin dernier où une infirmière a été arrêté de manière violente, ou aussi ceux qui se sont passés le samedi 21 novembre et qui impliquaient le passage à tabac d’un homme par des policiers.